Yoga Kundalini et Développement artistique

Stage de médiation artistique et Gestalt: Clown, Danse, Argile, Peinture

Propositions 2017/2018

Art thérapie, stage clown, Bretagne
Clown-gestalt

Médiation artistique par la Gestalt

Clown, Danse, Argile, Peinture

  • Un cycle de 4 stages sur 4 saisons :
L’occasion pour explorer, en groupe, différents médiums artistiques et découvrir ce qui émerge de nous, entre nous, à travers le clown, la danse, la peinture et l’argile.
Nous concevons ces temps partagés comme une façon de mettre en forme et de styliser sa présence au monde, un chemin singulier pour partir à la découverte de sa propre créativité.
  • Ces stages se composeront de :
-Temps d’improvisation et d’expression ludiques et sensibles.
-Retours d’expérience créatifs .
-Temps d’échange et de verbalisation en groupe.

 

Nous nous inspirerons de la Gestalt thérapie comme art de vivre invitant à l’écoute de ses ressentis dans l’ici et maintenant, la prise de conscience par la corps et la mise en jeu, pour éclairer certains processus en cours.

 

 » Le jardin est à l’image du paradis sur terre, un univers où l’homme peut jouer à être Dieu. Il laboure, sème coupe et taille. C’est aussi là qu’il voit mourir ce qu’il a lui-même planté. Et puisque le jardin est à taille humaine, c’est en le brodant qu’on parle le mieux du fil de la vie. A l’ombre des arbres, l’on y voit passer avec philosophie le rythme des saisons et le chemin des âges… »
Isabelle Ebert-Crau.

 

Télécharger la plaquette descriptive des stages.

 

  • Côté pratique :

Dates : 18 et  19 Novembre 2017 / 17 et 18 Février 2018 / 5 et 6 Mai 2018 / du 09 au 13 Juillet 2018
Horaires:  de 10h à 18h.
Possibilité de participer à un seul ou plusieurs stages ou bien suivre tout le cycle.

La participation est libre, en conscience, dans une échelle de 80 à 200 euros le week-end.
Renseignements par téléphone : 07 62 62 31 76
Date limite d’inscription, 15 jours avant chaque stage.
Télécharger la fiche d’inscription
 » Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles.« 

Christian Bobin

 

Laisser un commentaire